CONTACT MEMBRES PROJETS
Passeur du bonheur au travail : témoignage de Boris !
UdN
le 10 mai 2016
0

Boris, co-fondateur et coordinateur de la communauté des passeurs du bonheur au travail à La Fabrique Spinoza, témoigne sur son expérience avec l’Université du Nous.

Boris, que fais-tu avec la Fabrique Spinoza ?

Je suis coordinateur de la communauté des passeurs du bonheur au travail.

Depuis 2 ans, j’anime bénévolement ce projet au sein de la Fabrique Spinoza (le think-tank du bonheur citoyen), un projet qui se fonde sur deux piliers :

  • Les contenus (études, bibliographie, recueil de bonnes pratiques sur le Bonheur au Travail) répertoriés sur le site www.bonheurautravail.org
  • La communauté des passeurs (ouverte à tous ceux qui adhèrent à la charte sur le site), des personnes qui se mettent en action pour le bonheur au travail.

Pour “Agir ensemble pour plus de bonheur au travail”, les passeurs se retrouvent lors de moments informels comme les afterwork du BAT ou lors de moments orchestrés comme les Rendez-vous du bonheur au travail -> les participants viennent avec une problématique de bonheur au travail puis travaillent par groupe pour s’inspirer des bonnes pratiques des uns et des autres. Aujourd’hui, une trentaine de bénévoles actifs construisent la communauté (les passeurs-bâtisseurs), une dizaine de passeurs-animateurs organisent des rencontres à Paris et dans de nombreuses villes (Lyon, Nantes, Le Mans, Bruxelles…), et la communauté de passeurs s’élève à plus de 500 personnes.

 Pour suivre les événements des passeurs du bonheur au travail -> www.facebook.com/passeurs.du.bonheur.au.travail
Pour s’engager dans la communauté (passeur, animateur, donateur ou bâtisseur) -> http://fabriquespinoza.fr/presentation/themes-travail/bien-etre-au-travail/passeurs-du-bonheur-au-travail/

Tout est en accès libre et gratuit, et nous avons aussi mis en place des projets payants comme l’Université du bonheur au travail (ubatx.org), 3 jours complets de formation sur le bonheur au travail, ou la Guilde du bonheur au travail dont je fais partie : un réseau de consultants qui partagent des valeurs fortes et qui proposent des missions de conseil et d’interventions sur le thème du bonheur au travail à travers la société “Action Spinoza” – qui reverse au moins 15 % de son CA à l’association La Fabrique Spinoza (qui la détient entièrement) : http://fabriquespinoza.fr/action-spinoza/

Qu’est-ce qui t’a donné envie de participer à un séminaire UdN ?

Le bouche à oreille ! Une amie qui avait participé m’a dit que c’était génial. En feuilletant les contenus qu’elle me montrait, j’ai vu une pédagogie qui me parlait… alors j’ai tenté l’aventure !

Qu’as-tu vécu ?

J’y ai vécu un subtil équilibre entre le travail sur la posture intérieure et la coopération collective ; un équilibre aussi entre la mise en oeuvre d’une organisation efficace et la libération de ma créativité ; et entre le ressourcement (par la richesse des relations humaines et la nature) et une forme de suractivité.

Selon toi, quel lien y a-t-il entre le bonheur au travail et la gouvernance partagée ?

Pendant mon expérience avec l’UdN, des personnes se sont senties brassées par les changements de posture. Ce que je vivais, c’était “Enfin ! Enfin un mode d’interaction humaine qui me paraisse naturel et juste”. C’est cette façon d’interagir qui me paraît essentiel au bonheur au travail.

Twitter Post (9)
Maintenant quand je fais des ateliers sur le bonheur au travail, je fais expérimenter l’intelligence collective, et surtout le lien avec la conscience du coprs que j’ai vécu à l’UdN. C’est vraiment une base saine pour moi. Dernièrement, j’ai revécu un brainstorming sans utiliser ces approches, c’était vraiment désagréable. Une fois qu’on a connu ces méthodes, on n’a plus envie de revenir en arrière !

De quelles méthodes parles-tu exactement ?

Les 6 chapeaux de Bono, la gestion par consentement, l’organisation par cercle avec un bâton de parole, l’écoute active, la pratique de la “météo intérieure”, le management par la confiance (le fait de ne pas être dans le contrôle) et la libération des potentiels… ce sont des outils et postures que j’ai envie de promouvoir dans la façon que j’ai de coordonner la communauté des passeurs du bonheur au travail. Et j’ai envie de faire en sorte que chaque membre de la communauté puisse à son tour promouvoir ces outils là dans leur quotidien. Pour moi ces outils ont une vraie puissance de transformation individuelle et collective.

Depuis que j’ai vécu cette expérience, je recommande constamment ces outils et tout particulièrement les formations de l’UdN autour de moi !

Découvrez en plus sur les activités de Boris sur son site : http://boriscailloux.strikingly.com/

Merci à Boris Cailloux pour ce témoignage ! Pour que l’UdN s’agrandisse et puisse diffuser un peu plus ces pratiques, vous pouvez contribuer au financement de son évolution via le premier appel à la participation citoyenne lancé par l’UdN ! Rendez-vous sur HelloAsso !

Questions ? Commentaires ?

You must be logged in to post a comment.